Cyrille Morineaux | Les Résistants
17278
post-template-default,single,single-post,postid-17278,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Cyrille Morineaux

cyrille-morineaux-les-resistants-21

Cyrille Morineaux

Maraîcher, Saint-Cyr-la-Rosière (Orne)

Les produits

Légumes, fruits et herbes aromatiques

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • M

Mode de culture / élevage / production

 Agriculture biologique

 Semences paysannes uniquement

 Travail à la main

 Engrais vert et compost

 Faible mécanisation

Labels

Commercialisation

Un marché, une AMAP, vente à la ferme et nous!

Cyrille Morineaux

La rencontre avec Cyrille fait partie des extraordinaires cadeaux que nous offre la vie. En allant voir d’autres maraîchers dans le coin, Florent tombe par hasard sur Cyrille pour lui demander le chemin. Finalement, Florent interroge ses collègues maraîchers qui lui conseillent fortement d’aller voir Cyrille. Les deux finissent donc par se rencontrer. Et quelle rencontre ! Une évidence et une volonté immédiate de travailler ensemble. C’était en 2017 et Cyrille venait de s’installer.

Ancien informaticien en région parisienne, Cyrille est devenu maraîcher il y a à peine 3 ans après une formation suivie en 2014 dans le domaine. Il achète par la suite une longère à Saint-Cyr-la-Rosière dans le Perche avec 3,2 ha de terrain.

Il commence par en cultiver 5000m2 puis monte 2 serres pour arriver aujourd’hui à près d’un hectare.

A noter que Cyrille s’est installé dans le cadre de l’Espace Test Agricole du Perche. Il est ainsi accompagné pendant 3 ans dans son installation. Un programme qu’il convient de soutenir vigoureusement pour participer au redéploiement d’une agriculture paysanne dans nos campagnes.

La volonté initiale de Cyrille est bien sûr de s’installer en agriculture biologique… mais surtout d’aller bien plus loin !

Le Potager Sainte-Julitte

Cyrille a donc à sa disposition un espace de plus de 3 ha. Il en exploite aujourd’hui un tiers. La grande majorité des légumes poussent en plein champ et le reste dans 2 serres.

Il participe actuellement à un programme de reconstitution des haies dans son exploitation. Des haies composées d’aubépines, de châtaigniers, de boulots etc. Toutes ces essences auront un rôle au sein de l’écosystème qu’il essaie de reconstruire.

Cyrille a aujourd’hui de multiples projets, notamment de forêt comestible, d’apiculture et d’association, que nous lui souhaitons de réaliser !

Philosophie et méthodes de culture

Défenseur d’une agriculture paysanne, il promeut aussi la biodiversité dans le champ et dans l’assiette. Il cultive ainsi uniquement des semences paysannes et plus de 250 variétés de fruits et légumes. Cyrille agrandit également le petit verger déjà présent lors de sa reprise: Pommes, prunes, mirabelles, poires, pêches de vigne. Avec encore une fois un grand soin apporté au choix des variétés.

Cyrille fait une partie de ses graines et fait tous ses plants lui-même.

Il nourrit sa terre avec du compost, des engrais vert et travaille beaucoup en préventif avec toutes sortes de plantes. Cyrille observe énormément et porte une attention particulière à la vie dans ses jardins et à celle du sol.

Biodiversité

La biodiversité est au centre de la philosophie de Cyrille. A la fois dans le champ (ruches, haies, forêt, oiseaux etc.) et dans l’assiette (il cultive pas moins de 250 variété de fruits et légumes, toutes en semences paysannes). Il recherche également en priorité des variétés originaires du Perche.

Climat et terroir

Le sol est ici argilo-calcaire. Une bonne terre pour du maraîchage.

Malgré la distance qui le sépare de l’océan, le Perche à un climat sous influence océanique, très différent de celui de la Normandie (plus frais et arrosé) et celui de la Beauce (plus chaud et sec). Les collines percheronnes piègent les arrivées océaniques (Atlantique et Manche) et font bénéficier la région d’une pluviométrie importante (700-800mm par an), salvatrice dans le contexte climatique présent et futur. Cela s’accompagne d’une certaine fraîcheur des températures.

Le climat et son évolution est, comme pour tous les agriculteurs, un sujet central. Cyrille est très attentif au choix de ses cultures et s’est mis à chercher les légumes et les variétés les plus adaptées à la fois à son terroir et à la nouvelle donne climatique (notamment les très fortes chaleurs pendant l’été).

No Comments

Post A Comment

Les Résistants se mettent au brunch !

Découvrez notre nouvelle formule brunch du samedi, réservez votre table sur notre site !