Maison Gaillard | Les Résistants
16536
post-template-default,single,single-post,postid-16536,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Maison Gaillard

Maison Gaillard

Arboriculteurs, Alluets-Le-Roi (Yvellines)

Les produits

Petits fruits rouges

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • M

Pommes, poires

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • M

Mode de culture / élevage / production

 Agriculture biologique

Labels

Commercialisation

Dans leur boutique à la ferme, à des AMAPs, à quelques pâtissiers, restaurateurs et traiteurs, à des commerces de proximité.

Jean-Marc et Dominique Gaillard

La famille Gaillard est installée en arboriculture à Alluets-Le-Roi dans les Yvelines depuis plus de 50 ans (1964). René et Marie-Jeanne Gaillard avaient monté cette ferme avant d’être relayés par leurs fils Jean-Marc et Dominique. René et Marie-Jeanne avaient dès le départ développé une approche gustative dans la sélection des variétés qu’ils plantaient. Jean-Marc et Dominique ont gardé cette ligne de conduite, qui garantie aux clients des fruits naturels, nutritifs et avec avec du goût !

Maison Gaillard

La propriété compte une vingtaine d’hectares dédiés aux fruits de la région: pommes, poires, fraises, framboises, prunes etc. Les vergers se trouvent sur le plateau des Alluets-le-Roi et les coteaux des communes voisines de Crespières, Morainvilliers et Orgeval.

Produits de la ferme

Pomme, poire, prune, cerise (en train d’arrêter), fraise, framboise, myrtille, groseille, groseille à maquereau.

Méthodes de culture et de production

L’ensemble de l’exploitation est conduite en agriculture biologique. Seuls les fraisiers, cultivés en terreau n’ont pas le droit à l’appellation. La conversion a été officielle en 2009 pour pommiers, poiriers, pruniers, cerisiers, abricotiers et Kiwis et 2011 pour framboises, mûres, groseilles, groseilles à maquereau et cassis. Les pratiques culturales sont bien antérieures à leur engagement de conversion à l’agriculture biologique.

Pour réguler la production de leurs arbres, arbustes et plants et ne pas dépasser les 40 tonnes de pommes par hectare par exemple, ils pratiquent l’éclaircissage manuel. L’entretien est clé dans un verger et suppose de maîtriser le développement, le sol, les apports d’eau et le suivi sanitaire.

La maitrise du développement:

Pour que les fruits puissent avoir tous accès à la lumière et pour éviter la propagation de maladies (important en agriculture biologique), chaque année, les Gaillard pratiquent deux tailles: une taille d’été en juin et juillet permettant de maîtriser la vigueur des arbres, de favoriser la pénétration de la lumière et donc d’améliorer la qualité gustative des fruits. Une taille en hiver pour sélectionner les branches (coursonnes) qui porteront les fruits pour la prochaine récolte. La taille des jeunes arbres a pour objectif de les former, de les structurer (palissade, gobelet, etc.).

La maîtrise du développement des fraisiers consiste à couper leurs gourmands, celle des framboisiers et des mûriers à sélectionner les canes puis à les couper après la récolte.

La maitrise du sol:

Le sol contient les éléments nutritifs dont ont besoin l’arbre, l’arbuste ou le plant pour se développer et fructifier. Les éléments principaux sont l’azote (N), le phosphore (P), le potassium (K) ainsi que les oligo-éléments (cuivre, zinc, manganèse, bore, etc.). Chacune des parcelles fait périodiquement l’objet d’une analyse de sol afin de s’assurer de la présence dans des proportions satisfaisantes de chacun des éléments nutritifs.

La maitrise des apports d’eau:

Les Gaillard utilisent le système du goutte à goutte qui concilie efficacité et économie de la ressource en eau

La maitrise sanitaire:

Techniques de luttes naturelles, confusion sexuelle

Diversité

Les Gaillard cultivent des variétés traditionnelles (fraise Manille, Mara des Bois, pomme canada etc.) mais également des variétés anciennes comme la Reine-Claude de Chambourcy

Climat et terroir

Situées dans le prolongement de la plaine de Versailles à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de Paris, dans le département des Yvelines, les terres limono-argileuses de ce terroir sont parfaitement adaptées à la culture des fruits, en particulier les variétés locales telles que la poire Doyenné du Comice, que cultivent Dominique et Jean-Marie

No Comments

Post A Comment

Les Résistants se mettent au brunch !

Découvrez notre nouvelle formule brunch du samedi, réservez votre table sur notre site !