Fabienne & Grégoire Desnoulez, maraîchers | Les Résistants
Rencontre avec Fabienne et Grégoire Desnoulez, maraîchers dans la Manche
16630
post-template-default,single,single-post,postid-16630,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,paspartu_enabled,paspartu_on_bottom_fixed,qode-theme-ver-10.0,wpb-js-composer js-comp-ver-4.12,vc_responsive

Fabienne & Grégoire Desnoulez

cover-gregoire-desnoulez

Fabienne & Grégoire Desnoulez

Maraîchers, Lessay (Manche)

Les produits

 Légumes et herbes aromatiques

  • J
  • F
  • M
  • A
  • M
  • J
  • J
  • A
  • S
  • O
  • N
  • D

Mode de culture / élevage / production

Agriculture biologique

Sélection de variétés anciennes, issus de semences de population

Organisation et travail du sol

Travail à la main

Varech comme engrais naturel

Labels

Commercialisation

Grégoire et Fabienne travaillent uniquement avec quelques restaurateurs locaux et quelques grandes tables parisiennes

Fabienne et Grégoire Desnoulez

Nous avons rencontré Grégoire grâce à Stéphanie Maubé, l’éleveuse d’agneaux de prés-salés de Saint-Germain-sur-Ay avec qui nous travaillons lors de la saison. Nous sommes venus voir Grégoire une première fois en décembre 2015, puis en octobre 2016. Grégoire est un grand professionnel, un vrai passionné ! Nous avons ensuite eu l’immense plaisir de rencontrer Fabienne lorsque nous sommes venus chez eux en décembre 2017 avec toute l’équipe pour un déjeuner et une après-midi mémorables ! C’est un vrai bonheur de travailler avec ce couple engagé.

Grégoire et Fabienne étaient auparavant installés en Mayenne avant de venir s’installer à Lessay. Ils ont alors repris des terres en friche, permettant à la fois de commencer sur des terres saines (dans une optique d’agriculture biologique) et vierges de nématodes (vers présents dans le coin en raison de décennies d’agriculture intensive mono-produit (carottes/poireaux)).

Les légumes de bord de mer

Sur 3 hectares autour de Lessay (dont 1,5 en culture), Grégoire et Fabienne travaillent plus d’une centaine de légumes. Sans employés, ils ont donc sagement choisi de ne pas s’agrandir davantage pour continuer à privilégier l’excellence au volume.

Méthodes de culture

Depuis leur installation, Fabienne et Grégoire travaillent en agriculture biologique avec de fortes convictions et une cohérence que l’on retrouve à travers tout leur travail.

Les légumes de Fabienne et Grégoire sont de véritables légumes de bord de mer. Et qui dit mer, dit sable ! Leur légumes poussent ainsi principalement dans des sols sableux. Comme le dit Grégoire, il “cultive la plage” !

Tournée producteurs en Normandie, chez Les RésistantsLe début de l’aventure commence avec le varech. Grégoire prend ces algues avec son tracteur sur le bord de mer pour les ramener dans ses champs, de manière à nourrir les légumes le plus naturellement qui soit. Le varech apporte de nombreux et importants oligo-éléments aux légumes. L’alliance du varech et du sol sableux donne des légumes qui ne sont pas terreux mais plutôt sucrés, doux, colorés et avec de jolies formes. Le varech a également l’immense avantage, contrairement au fumier, de ne pas ramener de pathologies touchant les légumes. De plus, si les composés minéraux sont toujours là, le varech permet de mieux retenir les composés organiques dans ce sol pauvre qu’avec le fumier. Cette pauvreté du sol explique par ailleurs que les légumes prennent le temps de se développer lentement. Grégoire ramène ainsi plus de 50 tonnes de varech par an sur ses terres.

Ils cultivent une centaine de variétés de légumes et de plantes aromatiques, des classiques aux plus originales, toutes issues de semences de population. Pas d’hybride ici, mais du goût, avec des variétés sélectionnées d’abord pour leur qualités gustatives et non leur productivité !

Fabienne et Grégoire font également un peu de cueillette sauvage, notamment dans les pré-salés environnant: obione, fenouil sauvage, roquette sauvage etc.

Les terres de Grégoire sont composés de plusieurs parcelles appelées “mielles”. En plus de leurs parcelles sableuses, il en compte également dans la tangue (sol que l’on retrouve dans le havre, formé d’une fraction sableuse principalement à base de débris coquilliers calcaires et d’une fraction vaseuse de limons et d’argiles) et dans le marais. Sur ces dernières poussent principalement les légumes d’été et ne sont pas utilisées en hiver.

Sur ces sols ultra-vivants et grouillants où le risque de nématodes et autres parasites est élevé, Grégoire et Fabienne font très attention à leurs rotations. Ils cherchent sans arrêt à avoir des sols équilibrés et un maximum de vie pour éviter que toute espèce invasive ne s’impose. Pas de sol nu l’hiver donc, mais un couvert végétal qui sera enfoui au printemps, autrement les plantes dans le varech ne pousseraient pas. Il faut par conséquent attendre que le varech soit digéré par les vers de terre et les bactéries du sol, autrement dit “minéralisé”, avant que la plante ne puisse s’en nourrir. Comme dit Grégoire ” nous sommes éleveurs avant d’être maraîchers. Notre capital, il est sous nos pieds”.

Grégoire et Fabienne font également extrêmement attention au travail du sol, pour à la fois ne pas trop le tasser, ne pas trop le chambouler, tout en l’aérant périodiquement. Ils sont véritablement à l’écoute de leur terre et de leur environnement et chaque geste est pensé, pesé, précis et méticuleux. C’est la rencontre et la connexion qu’ils ont avec cette terre dans ce joli coin du Cotentin et le savoir-faire qu’il y ont développé qui rendent leurs légumes uniques et si extraordinaires. 

Diversité

Fabienne et Grégoire valorisent un grand nombre de variétés de légumes anciens et sont à la recherche constante de nouvelles découvertes pour notre plus grand plaisir !

Tournée producteurs en Normandie, chez Les Résistants

Climat et terroir

La côte ouest du Cotentin profite d’un climat océanique avec des hivers très doux rarement gélifs et des étés tempérés.

Contrairement à la partie Est du Cotentin dont les sols sont plutôt limono-argileux, la côte ouest, face aux îles anglo-normandes, est une région de terres sableuses et légères où les cultures maraîchères se sont développées traditionnellement depuis plusieurs siècles.

Autour de Créances et Lessay, les « mielles », petites parcelles sableuses gagnées sur les dunes, permettent historiquement la culture de carottes et de poireaux nationalement reconnus. Une IGP est d’ailleurs venue les valoriser.

Approche durable

Fabienne et Grégoire ont une approche exemplaire. Ils sont très peu mécanisés, travaillent à la main et n’utilisent aucun produit de synthèse ou phyto-sanitaire.

No Comments

Post A Comment

Les Résistants se mettent au brunch !

Découvrez notre nouvelle formule brunch du samedi, réservez votre table sur notre site !